Hitachi Zosen Inova (HZI) a signé deux autres contrats pour la réalisation de projets biogaz en Île-de-France. Ils comprennent chacun, une unité de méthanisation humide et une unité pour la production de biométhane par séparation membranaire. L’une des installations sera réalisée avec la nouvelle conception développée par HZI pour des méthaniseurs capables de produire 500 Nm³/h de gaz brut.


Le projet est situé à Vinantes, à environ 20 km à l’est de l’aéroport de Paris Charles de Gaulle. Cette nouvelle conception d’unité de production de biogaz, plus compacte, permettant de produire jusqu’à 500 Nm³/h de gaz brut se compose d’un digesteur et d’un post-digesteur, tous deux d’une cuve de 26 mètres de diamètre. HZI a optimisé la conception du modèle, pour unité de méthanisation pouvant produire 500 nm³/h de biogaz tout en réduisant l’emprise au sol et ainsi optimiser la construction d’installations sur une surface au sol limitée, comme cela peut être le cas, par exemple pour les exploitations agricoles en bordure des agglomérations. Un modèle également pertinent pour les installtions de plus petites capacités. La conception compacte est également une alternative économique pour les clients qui ne prévoient pas d’augmentation ultérieure de leur production. À performances égales, les coûts d’investissement et d’exploitation sont optimisés et permettent la réalisation de projets fiancièrement intéressants dans le contexte réglementaire actuel en France. Grâce à ce modèle, HZI créé une base attractive pour continuer de séduire de nouveaux clients.

À Vinantes, le biométhane est produit grâce à la méthode de séparation membranaire de HZI qui a déjà fait ses preuves. Grâce à cette technologie, le dioxyde de carbone (CO2) contenu dans le biogaz est séparé du méthane. Cela permet au client d’alimenter le réseau du fournisseur régional de gaz avec environ 1,7 million de Nm³ de biométhane par an, soit env. 19 GWh d’énergie renouvelable directement disponible dans le résaeu de gaz de l’Ile-de-France. La mise en service est prévue pour l’automne 2021.

L’option d’augmenter la production : le système classique toujours très demandé
Le deuxième projet en Île-de-France, l’usine de Réau, devrait également être mise en service à l’automne prochain. Un des porteurs de projet exploite déjà une unité de méthanisation produisant du biométhane à Brie-Comte-Robert qu’il a construite avec HZI en 2015. L’efficacité de la technologie étant convaincante, il a décidé de construire une autre unité de méthanisation de conception classique à trois cuves, qui permettra d’augmenter ultérieurement la production de biogaz. L’épurateur membranaire sera utilisée pour une production de biométhane d’une capacité maximale d’env. 25 GWh par an.

Avec la densité croissante de nouveaux projets dans cette région, l’activité de service après-vente de HZI, gérée par l’agence de Troyes, se retrouve également renforcée.

Download Communiqué de presse
Download Image