Le comblement d’une lacune

Tous les processus d’incinération produisent des oxydes d’azote (NOx). Lorsque ces oxydes sont exposés au rayonnement solaire, ils produisent un polluant atmosphérique particulièrement difficile à éliminer : l’ozone. Avec le procédé DeNOx de Hitachi Zosen Inova, les oxydes d’azote sont transformés en éléments inoffensifs, à savoir l’azote et l’eau, ce de manière tellement complète qu’il est possible de respecter largement les normes d’émissions de NOx actuelles. Hitachi Zosen Inova propose différents systèmes SNCR et SCR pour la réduction des oxydes d’azote. Il convient en particulier de mentionner le nouveau procédé SNCR DyNOR®, lequel comble une lacune entre le procédé SNCR traditionnel et le procédé SCR.


DYNOR®  l  SNCR  l  SCR



-

DYNOR®

DyNOR® constitue la réponse au durcissement des valeurs limites concernant les oxydes d’azote en Europe. Avec sa conception sobre et son installation simple, le procédé non catalytique DyNOR® comble le fossé entre le procédé SCR coûteux et le procédé SNCR classique. Il s’agit d’un investissement payant.

Ses avantages:

  • Faible niveau d’oxydes d’azote avec fuite minime d’ammoniac
  • La mise en œuvre réussie et l’utilisation dans de nombreuses installations de valorisation énergétique des déchets ont validé le fonctionnement du procédé DyNOR® dans des essais longue durée complets..

Réduction des coûts

Le procédé DyNOR® précis et dynamique délivre les performances souhaitées avec des coûts d’investissement significativement abaissés et une consommation d’énergie plus faible qu’avec le procédé SCR. Grâce à la mesure précise de la température et à l’injection correspondante, la consommation d’ammoniac est réduite par rapport au procédé SNCR traditionnel.

Documents

pdf DYNOR Process (3.1MB)

  Top


-

SNCR

Le procédé SNCR de Hitachi Zosen Inova

Avec le procédé de réduction sélective non catalytique (SNCR), le NOx réagit avec l’ammoniac (NH3) et est transformé par voie chimique en azote (un élément naturel de l’air) et en vapeur d’eau. Un rendement élevé lors de l’élimination des NOx exige l’injection d’une quantité d’ammoniac supérieure à la quantité consommée. L’excédent peut être éliminé dans le procédé aval de lavage par voie humide. Avec notre procédé breveté, l’ammoniac est récupéré dans les eaux usées et peut être réinjecté dans la chambre de post-combustion.

Un avantage du procédé : une nette diminution de la formation de dioxines dans les fumées.

Ce procédé est mis en œuvre avec succès depuis de nombreuses années dans une multitude d’installations de traitement des déchets. L’expérience a montré que le procédé DeNOx SNCR permet d’éliminer jusqu’à 90 % des oxydes d’azote présents dans les fumées. Les composants (réservoir d’ammoniaque, corps de pompe, conduites de distribution d’ammoniaque et de vapeur) requièrent très peu de place et s’intègrent en toute simplicité à des installations existantes.

  Top


-

SCR

Le procédé SCR de Hitachi Zosen Inova

Le procédé de réduction catalytique sélective (SCR) est basé sur la réaction de l’ammoniac ou de l’urée avec les oxydes d’azote (NOx) dans un réacteur catalytique, afin d’éliminer les NOx des fumées. L’ammoniaque est introduite dans les injecteurs de conduit de fumée en amont. Les oxydes d’azote présents dans les fumées sont convertis en azote et en vapeur d’eau sur la surface d’échange. Le réacteur catalytique proprement dit avec ses modules catalytiques internes constitue une boîte noire sans entretien.

La diversité du procédé SCR tient au fait que le réacteur catalytique peut être installé selon une configuration très chargée en poussière (« high dust ») dans une chaudière aval ou selon une configuration faiblement chargée en poussière (« low dust ») entre le premier système d’épuration des fumées et la cheminée.

Selon les exigences techniques, économiques et de sécurité, le réactif utilisé peut être de l’ammoniaque, de l’ammoniac pur et de l’urée liquide ou solide.

  Top